VMware Partner Exchange 2015 – Dare To Thrive

Par défaut

La grande conférence annuelle de VMware Partner Exchange vient de se clôturer à San Francisco au Moscone Center : état des lieux

pexbanner

vmwarepex2015-01

Dare : to have enough courage or confidence to do something 

To thrive : to prosper: be fortunate or successful

 

Our Must wins in 2015

Le Partner Exchange c’est aujourd’hui plus de 4000 partenaires et 80 nationalités représentées et rassemblées autour du même leitmotiv « Dare to Thrive« .

La session générale a été introduite par Carl Eschenbach (VMware président & Chief operating officer) qui a remercié activement tous les partenaires et l’écosystème pour leurs apports, leur savoir faire et car ce sont eux qui font aujourd’hui le succès de VMware. Il a aussi fortement étayé son discours autour d’un message clé : oser transformer nos SI et ne pas hésiter à bousculer le modèle traditionnel de ces derniers.

Le PDG de VMware, Pat Gelsinger, a ensuite comparé la stratégie de VMware à l’éducation rurale dispensée en Pennsylvanie et a souligné que VMware désire avant tout se rapprocher de sa communauté de partenaires pour aboutir à toujours plus de succès.

En effet, d’après lui, les DSI ont des difficultés à concilier le monde du « client/serveur » avec celui du « mobile/Cloud« . Ces difficultés affectent leur stratégie de croissance globale et freinent leur efficacité organisationnelle.

Selon Pat Gelsinger, la stratégie de VMware est basée sur le principe du « tout appareil, toute application, un seul Cloud”. L’entreprise a pour objectif de construire un Cloud public, privé et un Cloud hybride basé sur le DataCenter défini par le logiciel.

Il a aussi ajouté qu’il était temps de faire place à un nouveau modèle informatique fondé sur les principes d’accès instantané aux solutions, de fluidité et de sécurité. Il a appelé ce modèle le “Brave New Model of IT”. VMware travaille également sur une approche dite non-conventionnelle à l’informatique pour son architecture de Cloud hybride.

L’environnement des affaires est de nos jours fluide et ce en raison des changements auxquels nous faisons face au quotidien.

Pat Gelsinger a aussi énuméré les principaux objectifs de VMware pour 2015 :

  • Positionner VMware vCloud Air en tant que plateforme de Cloud hybride.
  • Gagner la bataille de l’architecture réseau NSX.
  • Devenir un leader en matière de mobilité professionnelle.

PEX2015_Bridge

What’s New at Partner Exchange 2015 ?

vSphere 6

Pour les nouveautés relatives à vSphere 6, je vous propose de consulter le blog très pointu de Jérémy Brison :  vmnerds (Engineer System at VMware). Jérémy y présente les principaux points de cette nouvelle version.

Scale-and-Perf1

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’avec vSphere 6, on enrichit les fonctionnalités de disponiblité de l’infrastructure virtuelle avec notamment :

  • La possibilité d’outrepasser les limites des switch virtuels (vMotion entre vSwitch Standard et les switch distribués ou simplement entre les DV Switchs).
  • La possibilité de migrer une machine virtuelle sur des longues distances, et prise en charge du vMotion entre différents vCenter Server.
  • Prise en charge jusqu’à 4 vCPU pour le Fault ToleranceAvailabilityMIGRATE vm VcENTER-mYVMWORLD

Avec vSphere 6, VMware souhaite également rendre la solution plus simple d’un point de vue administration avec la gestion des Templates VM, des ISOs et des scripts grâce à une bibliothèque de contenu : Content LibraryContent Library_vSphere6_Myvmworld

VMware’s VSAN 6: All-flash

STO4275 – Virtual SAN Technical Walkthrough

CaptN_VSANC’est peut-être la meilleure session technique à laquelle j’ai assisté. Cette session était animée par Captain VSAN alias Ken Werneburg et Rawlinson Rivera. Ici, le duo nous a présenté la version 2 de VSAN, la distribution est renommée VSAN 6 pour rester en cohérence avec le versioning de vSphere.

Dans la précédente version de VSAN 1.0, VMware avait décrit 4 cas d’usage spécifiques. A partir de cette nouvelle version VSAN 6, VMware étend le champ d’application de son SDS et couvre à présent les applications de type Tier-1 grâce à l’arrivée d’une configuration supplémentaire du VSAN le tout-flash (All-flash) et à l’augmentation des IOPs.

  • 5 cas d’usage :
Business Critical Apps VDI Disaster Recovery Test/Dev Branche Office Remote Office

VSAN-Scale_Perf_Myvmworld

Dans vSphere 6, le nombre d’hôte par cluster a augmenté de 32 à 64 hôtes et le nombre d’IOPs par hôte aussi, on double les performances.

All-Flash

Alors que la première version de VSAN était une configuration hybride utilisant une combinaison de SSD et disques durs, VSAN 6 peut être utilisée avec seulement de la technologie flash.

Dans une configuration hybride, le flash est utilisé comme premier niveau pour la mise en cache tandis que les données persistantes sont stockées sur le disque mécanique. Ici, dans le mode All-Flash, le cache peut être positionné sur du flash de type PCIe ou ULLtraDIMM flash afin de gérer toutes les écritures initiales. Le deuxième niveau se composera de SSD. VSAN supportera le SSD jusqu’à 4 To.

VSAN 5.5 VSAN 6 Mode Hybrid VSAN 6 Mode All-Flash
Host / Cluster 32 64 64
IOPs / Cluster 20K 40K 100K
VMs / Host 100 200 200
VMs / Cluster 3200 6000 6000

Nouveau Format FS:

Dans vSphere 5.5 U1, le système de fichier pour le VSAN était un VMFS modifié avec des mécanismes de verrouillage VMFS-L. A partir de vSphere 6, le système utilisé sera VSAN FS optimisé pour l’architecture VSAN.

VMware a également intégré à la technologie de système de fichiers VSAN, le système de fichiers Virsto (acquisition 2013) qui permet de fournir jusqu’à 32 snapshots par VM (contre deux).

Fault Domains:

Etant donné que nous venons d’augmenter le nombre d’hôtes par Cluster (64), il est évident que pour un cluster, l’ensemble de mes hôtes ne pourra être contenu dans un même rack. La fonctionnalité Fault Domains permet de définir des groupes d’hôtes au sein d’un même cluster afin d’améliorer la résilience et de se protéger contre des scénarios de défaillance. Ainsi, on pourra placer une VM dans un domaine spécifique et placer les objets et composants de cette VM dans d’autres domaines. Nous sommes très loin du Stretch Metro Cluster de NetApp ou du Metro Availability (NOS 4.1) de Nutanix , mais cela laisse présager de bonnes évolutions par la suite.

Wait & see…

VVOLs

VVOLs (les virtuels volumes) permettent aux fournisseurs de stockage d’ajouter des politiques de stockage. L’objectif est de permettre le provisionnement du stockage sans avoir à mettre en place des LUNs et d’un point de montage NAS. Les vendeurs peuvent également activer des fonctions telles que la déduplication, les snapshots, la réplication et la qualité de service QQoS par le biais de VVOLs. Pour utiliser VVOLs, le matériel de stockage doit prendre en charge les API vStorage.

VSAN 6 ne sera pas disponible dans les configurations d’EVO:RAIL avant le second semestre 2015.

Avec VSAN 6 intégré aux configurations EVO:RAIL, VMware se positionne clairement comme un concurrent direct de Nutanix et Simplivity. Cette solution semble cependant encore loin des fonctionnalités que confèrent celle déployée par Nutanix.

Pas de réduplication et compression ! il faudra attendre la prochaine version….????

EMC Vspex Blue EVO: RAIL appliance

EMC_Blue_vSPEX_MyvmworldEn avant première de la Keynote de Pat Gelsinger, EMC nous dévoile leur solution hyper-convergée. Comme les autres produits hyper-convergé, Vspex Blue embarque du stockage, du calcul, de la mémoire, du réseau et des hyperviseurs dans une boîte.

Chaque appliance VSPEX Blue possède quatre nœuds indépendants avec:

  • 2 processeurs Intel Ivy Bridge E5-2620 V2 (12 cores, 2.1 Ghz)
  • 128 GB de RAM pour le modèle standard et jusqu’à 192 GB sur les modèles dits performance
  • 32GB SLC SATADOM
  • 400GB eMLC 2.5” SAS SSD
  • 14,4 To de disque dur par appliance
  • 2 x 10GbE Intel Niantic SFP+ ou 1000Base-T

Les clients pourront faire évoluer jusqu’à quatre appliances (soit 16 nœuds) dans un cluster. EMC prévoit d’étendre cela jusqu’à 32 noeuds pour fin 2015.

EMC propesera à ses clients une sorte App Store « Vspex Blue Market »,  ainsi les clients pourront télécharger des applications d’EMC qui seront validées pour Vspex Blue. Dans cette première version, le Vspex Blue Market comprendra comme software:

  • EMC RecoverPoint pour les machines virtuelles
  • VMware vSphere Data Protection Advanced (moteur Avamar)
  • EMC CloudArray (mettre en cache les données localement et déplace les données dites froides dans le Cloud public comme Amazon, Google, Rackspace ou sur un Cloud Privé à base d’EMC Atmos.
  • EMC Secure Remote Service (ESRS)

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter un post d’Emmanuel Bernard (Sr. vSpecialist & French vExpert) sur le blog EMC. Et le blog de Francis Millot virtu-desk.fr

ISV4580-SPO – NetApp Integrated EVO:RAIL

NetApp_EVORAIL_MyvmworldNetApp Integrated EVO:RAIL est un nouveau système intégré pour les sites départementaux qui combine la solution EVO: RAIL de VMware avec les avantages d’un cluster Data ONTAP.

L’offre hyper-converte de NetApp se compose :

Storage:

  • FAS2552 HA avec flash pool
  • 12,6 TB capacité utile
  • VSAN
Compute:
  • 4 indépendants serveurs avec2 x CPU E5-2620v2, soit 48 cores par chassis
  • 192GB RAM par serveur, soit 768 GB / Chassis
  • Dual 10GbE SFP+
VMware software inclus dans le bundle:
  • VMware EVO:RAIL
  • vCenter server
  • vSphere Enterprise Plus
  • Log insight
  • VSAN
Netapp software inclus:
  • NetApp virtual storage console
  • NFS plug in for vmware VAAI
  • NetApp Clustered Data Ontap
  • Premium software bundle (flex clone, snaprestore, snapmirror, snapvault, single mailbox recovery, snapmanager suite)

Netapp-PEX2015_Myvmworldjpg

 

La solution NetApp Integrated EVO:RAIL s’adresse essentiellement pour les sites distants afin de pouvoir sauvegarder / répliquer sur un site central ou dans un Cloud Privé.

 

VMware Partner Network Awards

Eschenbach_Noham_Myvmworld

A droite, Carl Eschenbach à la remise des Awards.

Cette soirée de remise des récompenses a de nouveau mis en lumière SCC en lui attribuant un Award pour son travail pour la région EMEA autour des solutions « End  User Computing« , félicitation à toute l’équipe SCC.

 

 

Prochain article à venir :  Hyper-Converged Infrastructure

Share This...Buffer this pageShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePin on PinterestShare on Facebook

3 réflexions sur “VMware Partner Exchange 2015 – Dare To Thrive

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *