VxRail 4.0 la première brique du DataCenter moderne

Par défaut

Le changement est la seule constante du secteur informatique depuis des années.

La transformation de nos entreprises passera par la modernisation des Data Centers

Le marché de l’infrastructure informatique connaît une transformation sans précédent. La transformation la plus significative se traduit par deux grandes tendances : une tendance de déploiement vers une infrastructure convergée et Hyper-convergée,  et une tendance de conception vers le nouveau Data Center définis par logiciel (SDDC). Les deux sont des réponses aux réalités informatiques :

  • Encombrement des infrastructures
  • Complexité
  • Coûts élevés
  • Réduction du Time-To-Market

Platform 3.0

Les applications sont généralement identifiées par les plates-formes de charge applicatives définies par l’industrie : Plate-forme 1.0 qui se réfère aux charges applicatives de type mainframe; Platform 2.0 qui fait référence aux workloads client-serveur et virtualisés x86 traditionnels, et Platform 3.0, qui se réfère aux applications Big Data avec de nouvelles applications conçues pour les environnements Cloud, application Cloud native, social et mobile.3rd Platform

Il est essentiel que les systèmes qui composent l’infrastructure des SI reposent sur des technologies compatibles avec la troisième plate-forme, notamment les technologies Flash, scale-out, software-defined et Cloud.

Le document d’IDC intitulé « Worldwide Hyperconverged Systems 2015–2019 Forecast » montre notamment que les systèmes hyperconvergés devraient être le segment à la croissance le plus rapide de l’infrastructure convergée avec un CAGR de 60% d’ici 2019.

VxRail

Dell EMC VxRail est une appliance Hyper-Convergée (HCI) développée conjointement entre Dell EMC et VMware. Le lancement de la solution VxRail 4.0 a été annoncée lors du dernier Dell EMC World en octobre 2016.

Les appliances Dell EMC VxRail sont construites à partir de la technologie VMware Virtual SAN (VSAN).

VxRail est construit sur une architecture clustering modulaire de type Scale-Out. L’architecture est un système distribué constitué de blocs (Base Building Block), le form-factor de ces blocs ou appliances varient en fonction du modèle 1U1N, 2U1N et 2U4N (U: comme abréviation pour l’espace dans le rack et N pour le nombre de nœuds dans chaque appliance). VxRail offre la possibilité d’étendre jusqu’à 64 noeuds au sein d’un même cluster VxRail.

Les appliances reposent sur du matériel x86 basé sur des serveurs Dell EMC ( sauf pour le modèle 2U4N Quanta) avec des processeurs Intel (Broadwell Gen5). Les séries V et P reposent quant à eux sur des serveurs PowerEdges R730, quant à la serie E, elle respose sur des serveurs PowerEdge R630. La serie S repose enfin sur la gamme PowerEdge R730xd.

Les appliances se déclinent en deux versions, hybride ou version full flash, à l’exception de la série S (uniquement en hybride).

La gamme des appliances Dell EMC VxRail se décline en 5 séries pour répondre aux différents cas d’usage:

  • G series – « General Purpose » –  modèles G410 et G410F
  • E series – « Entry Level » – modèles E460 et E460F
  • P series – « Performance optimized » – modèles P470 et P470F
  • V series – « VDI optimized » – modèles V470 et V470F
  • S series – « Storage Dense » – modèle S470

Chaque noeud inclus le matériel suivant :

  • 1 ou 2 CPU Intel Xeon E5-2600 v4
  • Possibilité d’étendre de 64GB à 1536GB en capacité mémoire DDR4 DIMMs
  • Contrôleur disque PCIe SAS 12GB SAS
  • Carte SATADOM de 64GB pour le boot de l’ESXi
  • En fonction des modèles, une carte Dual-port 10GbE et 2 ports 1GbE, avec la possibilité de rajouter une carte supplémentaire 10GbE et 1GbE.

Le modèle V supporte les cartes graphiques de type NVIDIA Tesla M60, AMD FirePro S7150 (S7150 x2).

L’architecture de l’appliance VxRail est un système distribué pouvant évoluer de façon linéaire de 3 à 64 nœuds.

L’approche modulaire du VxRail permet de faire évoluer la structure au fur et à mesure des besoins métiers, c’est un des nombreux avantages de l’hyper Convergence : la Scalabilté.

Une de mes préconisations pour adopter l’hyper convergence est de débuter par un petit périmètre et le faire évoluer. Faite cohabiter votre plateforme VxRail avec votre solution legacy et migrer (via Storage vMotion) vos VMs sur la nouvelle plateforme, c’est une transition tout en douceur !

La configuration minimale initiale de VxRail est de 3 noeuds. Il est possible de faire évoluer son cluster en rajoutant un noeud ou en rajoutant des disques aux DG (Disks Group), l’incrément ici est, soit le disque, soit le noeud.

Remarque : la configuration du 4ème noeud doit correspondre aux trois premiers. Il est possible de mixer les différentes gammes de VxRail à partir du 4ème noeud.

La version 4.0 : What Else !

Finalement, VxRail est une suite de logiciels pré-configurée et pré-chargée sur les appliances, la plus-value de l’offre repose essentiellement sur 3 arguments : la performance, le support unique de la plate-forme et la sécurisation des données et des VMs.

L’offre software :

VxRail intègre VMware vSphere, vCenter Server et VSAN pour créer une solution accélérée et prête à l’emploi. VxRail inclut également VMware Log Insight (Root Cause Analysis), pour la maintenance automatisée et les mises à jour logicielles VxRail s’appuie sur VxRail Manager.

L’offre Bundle de VxRail comprend la suite logiciel suivante :

  • VxRail Manager 4.0 pour le déploiement, le management et configuration
  • VSAN Enterprise en 6.2
  • vCenter Server en 6.0 U2 (la licence du vCenter Server est exclusivement réservée pour le management du Cluster VxRail)
  • vRealize Log Insight 3.3.1
  • ESRS/VE Secure Remote Services 3.16

Donc, seules les licences des hyperviseurs vSphere ne sont pas comprises. Concernant les licences vSphere, VxRail supporte :

  • vSphere Enterprise +
  • vSphere Enterprise
  • vSphere Standard
  • vSphere ROBO Advanced
  • vSphere ROBO Standard
  • vSphere Desktop

Sécurisation & Protection

VxRail inclut une suite de services autour de la sécurisation et de la protection de la donnée, notamment la réplication et la sauvegarde :

  • VDP 6.1.3 : VMware Data Protection
  • VSR : vSphere Replication
  • RP4VM 4.3.1.4 : RecoverPoint for Virtual Machines
  • CloudArray 7.0.7 : passerelle Cloud public & privée

RecoverPoint est une solution permettant de restaurer instantanément les applications en cas d’incident sur l’environnement de production. Cette solution appelée également CDP (Continuous Data Protection) réalise une journalisation d’écriture et permet de restaurer à partir de n’importe quelle date dans le temps, en réalisant une réplication synchrone ou asynchrone.

VxRail fournit également une passerelle aux Clouds publics et privés, CloudArray est intégrée à VxRail en fournissant 1To de cache pour 10To supplémentaires de stockage Cloud à la demande par appliance.

La licence VSAN Enterprise fournit également un service de continuité d’activité grâce à la fonctionnalité VSAN Stretched Cluster ( à lire dans le prochain article VxRail).

Support Unique

Une des plus value de l’appliance VxRail se trouve également dans le support proposé.
Le support est pris en charge par les équipes Dell EMC 24×7 concernant le matériel et logiciels, y compris le support logiciel VMware & VSAN. C’est toute l’appliance qui est supportée, de bout en bout.

De plus, grâce à SRS Secure Remote Services, l’appliance dispose d’une connexion à distance bidirectionnelle proactive entre l’appliance VxRail et le support Dell EMC, une connexion sécurisée, et fonctionnant 24x7x365. Un mécanisme de Heartbeat assure une surveillance continue et permet d’envoyer des notifications et des logs au support. La solution permet de proposer un diagnostic et une résolution à distance et de recevoir des mises à jour de façon transparente et automatique.

Je vous invite à consulter le post de Cédric vBlog.io sur ce sujet, un bon retour d’expérience, en live!

  • Le résultat du sondage ci-dessous, réalisé par « Enterprise Strategy Group » soulignent quelques principaux vecteurs d’adoption sur le marché des solutions hyper-Converged HCI:

Améliorer l’efficacité du service et du support du fournisseur de solution HCI est également une initiative clé pour plus de 41%.

Source: Enterprise Strategy Group, 2017

 

 

 

Share This...Buffer this pageShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePin on PinterestShare on Facebook

VMware : dessine moi un stockage distribué ! VSAN

Par défaut

VIRTUAL SAN ou VSAN

Le buzz autour du VIRTUAL SAN de VMware ( VSAN ) est chaud bouillant. Selon VMware, plus de 12.000 bêta testeurs se sont penchés sur la solution VSAN dans des environnements de pré-production ou en lab afin de mieux comprendre les performances du test ou voir comment la solution peut (ou non) être introduite dans leur stratégie de Datacenter.
 
Petite remarque, durant la phase de test (bêta) on parlait de vSAN, depuis sa date de sortie officielle le 12 mars, on parle de Virtual SAN (VSAN).
 
VMware Virtual SAN ™est un nouveau niveau de stockage défini par logiciel pour les environnements VMware vSphere. Cette solution s’inscrit dans la stratégie de VMware du SDDC, le SDS Software-defined Storage composant logique du SDDC.
 
Une nouvelle approche de stockage voit le jour en raison de l’augmentation des besoins de stockage mais aussi de sa complexité. Aujourd’hui, nous cherchons à simplifier, améliorer l’efficacité, ou encore délivrer des applications utilisant des ressources de stockage dont nous avons besoin sur le plan de la performance et de l’évolution.
Le stockage définit par logiciel est la prochaine génération de stockage qui alimentera les applications et les Datacenters pour les générations à venir. A suivre donc…
 

Et l'histoire continue...
Il y a un peu plus de 20 ans, nous disposions d’architectures de serveur / de stockage traditionnelle, c’est à dire que chaque serveur disposait de son propre stockage local. Résultat : une mauvaise utilisation des ressources, certains serveurs disposaient d’une trop grande volumétrie de stockage et d’autres pas assez.
 

A la fin des années 90, le stockage a été déporté via le réseau sur des unité dédié, le SAN et le NAS se sont démocratisés dans les entreprises (Grands comptes, PME, etc.). Ceci a permis d’améliorer le TCO, mais on a  aussi remarqué que l’acquisition de ressources de stockage faisait parti des principaux budgets d’investissement des DSI avec la croissance exponentielle des données.
 
Depuis 3 ans, nous avons vu se dessiner sur le marché du stockage, l’apparition de nouveau type de baie de stockage basé sur la technologie Flash.
 

Virtual SAN est une solution logicielle de stockage distribuée qui est implémentée directement dans l’hyperviseur. Et Non, ce n’est pas une appliance virtuelle comme la plupart des autres solutions (par exemple: VSA). 
 
Le Software-Defined Storage consiste à glisser une couche d’abstraction des ressources de stockage physique hétérogènes pour créer des pools logiques de stockage dans un environnement de données virtualisées. Le SDS via VSAN automatise le provisioning et la gestion de stockage avec une approche auto-apprentissage par VM-centric.
Software-Defined Stockage fournit un stockage qui est efficace, agile et souple.

Les cas d’usage du VSAN:

  • Virtual desktops (VDI) : modèle scale out, réduction des coûts et simplification des opérations. VSAN est compatible avec Horizon View 5.3.
  • Développement & test : cela permet d’éviter de faire l’acquisition d’un stockage. 
  • Big Data : modèle scale out avec des capacités de bande passante élevées.
  • Objectif DR: solution de Disaster recovery à moindre coût, grâce aux fonctionnalités de réplication comme vSphere Replication.
Virtual SAN a été introduit avec la version de vSphere 5.5 U1, VSAN est en version 1.0
 

Virtual SAN est disponible en 2 éditions

  • VMware Virtual SAN, coût au CPU de l’hyperviseur, tous les processeurs doivent être licenciés.
  • VMware Virtual SAN For Desktop, licencié par utilisateur concurrent (CCU), avec des packages 10/100 licences, l’offre est alignée avec celle d’Horizon View.
source : VMware Virtual SAN Customer Presentation EN.pptx
Le VSAN est composé obligatoirement de 2 types de disque pour chaque hyperviseur, les disques SSD contribueront à la performance et les disques magnétiques (HDD) seront dédiés à la capacité.  On ne peut pas utiliser uniquement des SSD ou des HDD, on doit mixer les 2 types de disques. Minimum : chaque host doit disposer d’un disque SDD et un disque HDD.
Pour la validation des disques et des contrôleurs disques, consultez la HCL VMware vsanhcl.
 
Un cluster VSAN doit contenir un minimum de 3 noeuds ESXi. VSAN ne requière pas la construction d’un RAID local.
VSAN supporte à la fois les commutateurs de type vSphere Standard Switch vSphere Distributed Switch avec des liaisons de 1GbE ou 10GbE. VMware recommande l’utilisation de vSphere Distributed Switch avec 10GbE de liaison montante afin de supporter les activités de réplication et de synchronisation.
 
Taille du Flash Cache : dans VSAN 30% de chaque dispositif flash est utilisé comme write-back buffer. VSAN utilise 70% de chaque dispositif flash comme read cache.
 
Chaque host supporte au maximum 5 groupes de disque, les groupes de disques peuvent être considérés comme un conteneur dans lequel les périphériques flash SSD / PCIe et disques magnétiques sont reliés entre eux.
 
Chaque groupe de disque peut disposer au maximum d’1 disque SSD et de 7 disques HDD. Donc par host, on peut avoir au maximum 5 disques SSD et 35 disques HDD.
VMware recommande d’utiliser au moins un ratio 1:10 de SSD:HDD.
Pour calculer et dimensionner votre infrastructure VSAN, je vous invite à consulter le blog VMware écrit par Cormac Hogan.

Comment VSAN gère une défaillance disque ou d’un hôte :

A partir de Virtual SAN, on peut définir plusieurs politique de protection au niveau des VMs. La gestion du stockage est basée sur des règles ou profils (SPBM, Storage Policy Based Management), ces règles vont répondre aux besoins de chaque VM, en terme de performance, capacité et disponibilité.  Vous l’aurez donc compris : le Stockage Policy Based Management (SPBM) joue un rôle majeur dans les politiques et l’automatisation de la stratégie de stockage. 
 

VSAN  supporte actuellement cinq règles de capacité de stockage:

SPBM

  • Number of Failures to Tolerate
  • Number of Disk Stripes per Object
  • Flash Read Cache Reservation
  • Object Space Reservation
  • Force Provisioning

 

A partir de la version 6.0 d’Horizon View, la gestion des profils de stockage (SPBM, Storage Policy Based Management) sera entièrement intégrée.
 
VSAN assure la réplication pour chaque objet créé au sein du datastore.
Une VM est un ensemble de fichier, et chaque fichier est vu comme un objet dans VSAN, par exemple le fichier .vmdk (disque virtuel de la VM). 
 VSAN va créer deux objets identiques via un replica et un témoin. Un réplica est une copie des objets de la machine virtuelle à la création de celle-ci. La capacité de la disponibilité dicte le nombre de répliques qui sera créé, ce qui permet à la VM de rester en cours d’exécution si un hôte est défaillant.
Le témoin est là, juste au cas où quelque chose arrive à votre cluster et pour vous aider à décider qui va prendre le contrôle en cas de défaillance (tie-breaker), le témoin n’est pas une copie de votre objet, le témoin contient uniquement les métadonnées. Donc chaque objet créé possède son double (un miroir) et un témoin (witness), les témoins n’occupent pas beaucoup de place ,environ 2 Mo.
 
Lors d’une panne d’un hôte, soit une défaillance hardware ou une perte de connectivité VSAN, le cluster VSAN attendra 60 minutes avant de commencer la copie des objets et des composants sur un groupe de disques d’un hôte opérationnel.
Il existe deux méthodes principales pour créer un nœud  VSAN, vous pouvez soit acheter un serveur pré-configuré qui utilise des composants architecturés pour VSAN ou construire votre propre nœud à partir de la liste des composants qui sont inclus sur la VSAN HCL de VMware.

Les chiffres clés du Cluster VSAN

source : VMware Virtual SAN Customer Presentation EN.pptx

Group Disk

source : VMware Virtual SAN Customer Presentation EN.pptx

Interopérabilité VSAN et vSphere 5.5

source : VMware Virtual SAN Customer Presentation EN.pptx

Capacité de stockage les recommandations 

source : VMware Virtual SAN Customer Presentation EN.pptx

Performance & Capacité

source : VMware Virtual SAN Customer Presentation EN.pptx

Configuring a 16 Node VMware Virtual SAN cluster with Distributed Switch

How to Supercharge your Virtual SAN Cluster (2 Million IOPS!!!)

Sizing VSAN

Depuis début août 2014, vous pouvez trouver un outil en ligne qui vous permettra de dimensionner votre environnement VSAN, il vous suffira de renseigner quelques inputs, comme par exemple : nombre de VM, nombre de de VMDK par VM, quantité de mémoire par VM, taille des HDD, nombre de VM par core,…
VSAN Sizing

VSAN Sizing

 
Share This...Buffer this pageShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+Email this to someonePin on PinterestShare on Facebook